à la Une

Bye bye Kiev, bonjour la Côte d’Azur

Chaque conflit apporte son lot de bandits profiteurs…trafic, marché noir, marchands d’armes et j’en passe!

Certains bienfaiteurs occidentaux ont récemment remarqué que la plupart de l’aide militaire et humanitaire n’atteint jamais l’armée ukrainienne ou les citoyens ordinaires.

Dans un documentaire original, CBS a rapporté qu’environ 70% de l’aide militaire n’a pas réussi à parvenir aux bénéficiaires prévus et que les pays donateurs sont souvent incapables de contrôler sa destination finale. Selon les créateurs du rapport, certaines des armes sont vendues sur le marché noir. Comme l’a dit le vétéran du Corps des Marines des États-Unis, Andy Milburn : « Je peux vous dire sans conteste que dans les unités de première ligne, ces choses n’arrivent pas là. Drones, Switchblades, IFAK, gilets pare-balles, casques, etc

Grayzone écrit que les armes et l’aide humanitaire fournies par l’Occident à l’armée ukrainienne sont volées en cours de route et n’atteignent jamais les soldats. Dans le même temps, les députés ukrainiens se sont récemment accordés une augmentation de salaire de 70%. L’auteur de l’article affirme que des milliards de dollars des États-Unis et de l’UE ont été détournés.

Article : https://reseauinternational.net/bye-bye-kiev-bonjour-la-cote-dazur-voici-comment-les-elites-corrompues-dukraine-profitent-des-aides-occidentales/#comments

à la Une

Pourquoi l’occident déteste-t-il Poutine ?

Depuis environ 17 ans, les médias crachent les mêmes inepties calomnieuses (visant Poutine) qu’en 2005 et 2006. Le saviez-vous ? Saviez-vous qu’à une époque, les élites occidentales et leurs médias de salon aimaient bien Poutine et pensaient que c’était un dirigeant avec lequel ils pouvaient travailler ? En d’autres termes, ils pensaient que Poutine serait un autre larbin docile comme Eltsine, éternellement ivre, qui a plongé le pays dans une « thérapie de choc » et a permis aux économistes occidentaux de vendre les actifs, les industries et les ressources les plus précieux du pays à des oligarques suceurs de sang qui les ont achetés pour quelques piécettes. C’est ce qu’ils espéraient, un autre lèche-bottes prêt à vendre son pays pour s’attirer les faveurs de l’Oncle Sam. Au lieu de cela, ils ont eu Poutine, un chrétien fervent, un conservateur inébranlable et un patriote russe féroce.

à la Une

A VOMIR

Oui « à vomir » cette attitude de Macron envers Maduro!! Rappelez vous l’attitude de Macron et de la france sur le pion Juan Guaidó qui fut une honte au niveau international, l’UE et les US contestant l’élection de Maduro au profit d’un Juan Guaidó ! Tout l’or du Vénézuela confisquait par l’Angleterre ainsi que ses avoirs…

Les Vénézuéliens ont le droit de s’exprimer librement et démocratiquement. La France reconnaît @jguaido comme « président en charge » pour mettre en œuvre un processus électoral. Nous soutenons le Groupe de contact, créé avec l’UE, dans cette période de transition.

— Emmanuel Macron (@EmmanuelMacron) February 4, 2019

Article :

à la Une

Extraits du discours de Vassily Nebenzia

Extrait :

« Nous avons convoqué cette réunion parce qu’au cours de l’opération militaire spéciale russe en Ukraine, des faits choquants ont été mis en lumière : le régime de Kiev dissimule de toute urgence les traces d’un programme biologique militaire que Kiev a mis en œuvre avec le soutien du ministère américain de la Défense. »

« Alors que les États-Unis eux-mêmes ont mis fin à la recherche biologique à des fins militaires sur leur territoire en raison des risques élevés qu’elle présentait pour la population américaine, les autorités de Kiev ont en fait accepté de transformer leur pays en un site d’essais biologiques et de voir leurs citoyens utilisés comme sujets d’essai potentiels. »

https://aphadolie.com/2022/11/09/france-opposee-enquete-laboratoires-en-ukraine-bertrand-scholler/
à la Une

COVID …Toujours au goût du jour

Que des adultes, inconscients et stupides, acceptent de jouer leur vie à pile ou face, passe… mais que des parents fassent piquer leur bébé avec un produit merdique dont ils ignorent non seulement la composition mais de surcroit les effets à court terme mais aussi à long terme, cela me met dans une colère monstrueuse !!

Le 1ᵉʳ novembre 2022, Pfizer a annoncé les résultats de son nouveau candidat vaccin contre le virus respiratoire syncitial des nourrissons et des jeunes enfants, responsable de la bronchiolite. Selon les résultats des tests de phase 3 dévoilés par le géant pharmaceutique, le vaccin serait efficace à 82% sur les formes graves pendant les trois premiers mois et tomberait à 70 % dans les six mois suivants. 

Ce vaccin serait sur le point d’obtenir une autorisation de la Food and Drug Administration (FDA) américaine alors que de plus en plus de thérapeutiques médicamenteuses et non médicamenteuses (kinésithérapie respiratoire) sont désormais déconseillées par les autorités pour la prise en charge de la bronchiolite. 

https://www.francesoir.fr/societe/pfizer-annonce-des-resultats-positifs-son-vaccin-contre-la-bronchiolite

à la Une

Mais qui est Arestovitch ?

Dans une interview donnée en 2019, Olekseï Arestovitch, futur conseiller du président Zelensky, expliquait pourquoi il fallait une guerre avec la Russie, comment et quand elle allait se dérouler. Cet individu refait surface et ce n’est pas un hazard… Profitant du conflit(intervention Russe) et ayant une ambition démesurée de se présenter aux élections présidentielles contre Zelensky il déboule sur l’échiquier politique tel un Raspoutine Ukro.

 « Le prix à payer pour rejoindre l’OTAN est un grand conflit avec la Russie »

Selon Arestovitch, l’Ukraine était un pays trop grand, trop exposé, avec trop de voisins ayant des revendications sur son territoire, pour pouvoir choisir le chemin de la neutralité. Il fallait donc choisir entre la Russie et l’OTAN. Comme l’Ukraine avait déjà essayé la Russie, il fallait maintenant tenter l’OTAN. Toujours selon lui, si l’Ukraine ne rentrait pas dans l’OTAN, elle serait sous contrôle russe d’ici à 10 à 12 ans. Car le futur conseiller était certain que la Russie voulait réintégrer les pays de l’ex-URSS dans sa sphère d’influence.

Mais qui est ce type? https://readd.org/fr/kto-takoj-aleksej-arestovich-ot-rossijskih-serialov-do-ukrainskih-okopov/

Article France Soir https://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/les-aveux-peine-croyables-du-conseiller-de-zelenski-sur-la-guerre-avec-la-russie

à la Une

Plus de 250 employés scolaires ont été accusés au Canada

Dans le monde entier des femmes,des ados, des enfants sont traités en esclaves sexuel. Au canada des centaines d’enfants (548) sur ne période de 2017 à 2021 ont subi des violences sexuelles. Cela se passe au Canada, mais aussi sur tous les continents.

Extrait:

Il révèle par ailleurs que 38 autres membres du personnel ont été inculpés au criminel pour des infractions liées à la pornographie juvénile au cours de la même période de 2017 à 2021.

Ces données sont surprenantes et plutôt exaspérantes, se désole Noni Classen, directrice de l’éducation du centre établi à Winnipeg.

Mme Classen a déclaré qu’il s’agissait du seul portrait pancanadien des infractions sexuelles dans les écoles, accessible au public. Le centre a fouillé les dossiers disciplinaires, les sources médiatiques et la jurisprudence criminelle pour constituer la base de données.

Le rapport inclut toute personne travaillant dans un environnement scolaire, y compris les enseignants, les administrateurs, les chauffeurs d’autobus et le personnel d’entretien.

Étant donné que l’éducation relève de la compétence provinciale et territoriale, la plupart des organismes chargés de surveiller la discipline des employés des écoles ne sont pas tenus de rendre publics les résultats des enquêtes. Il y a un manque total de transparence, selon Mme Classen, et elle soupçonne que les chiffres du rapport sont une sous-estimation.

« C’est la pointe de l’iceberg », a-t-elle déclaré.

/https://www.lapresse.ca/actualites/justice-et-faits-divers/2022-11-02/infractions-sexuelles/plus-de-250-employes-scolaires-ont-ete-accuses-au-canada.php

à la Une

France : pays des libertés…

Je fais un copier/coller d’un article parue sur le R I et sur RT france le 2 novembre de cette année 2022. Jusqu’à quand le gouvernement de Macrounet et son autoritarisme reignera-t-il…

L’exécutif français voulait étendre à la plateforme Rumble sa censure des médias russes. Son CEO Chris Pavlovski a refusé de céder, bloquant l’accès à la plateforme aux utilisateurs français.

La plateforme de mise en ligne de vidéos Rumble a suspendu son accès en France le 1er novembre.

Son CEO Chris Pavlovki a fait savoir sur Twitter que le Gouvernement français avait demandé à Rumble de « bloquer les sources d’information russes ». Refusant de céder, la plateforme a riposté en désactivant entièrement son accès pour la France.

« Nous allons contester la légalité de cette demande [du gouvernement français] » a-t-il ajouté. « Les utilisateurs dont les opinions sont impopulaires sont libres d’accéder à notre plateforme suivant les mêmes conditions que nos millions d’autres utilisateurs », précise le communiqué de la plateforme.

The French Government has demanded that Rumble (@rumblevideo) block Russian news sources. Like @elonmusk, I won’t move our goal posts for any foreign government.

Rumble will turn off France entirely (France isn’t material to us) and we will challenge the legality of this demand. https://t.co/a4Nn4S1MMf— Chris Pavlovski (@chrispavlovski) November 1, 2022

Elon Musk : Certains gouvernements (pas l’Ukraine) ont demandé à Starlink de bloquer
les sources d’information russes. Nous ne le ferons que sous la menace d’une arme.
Désolé d’être un absolutiste de la liberté d’expression.

Le gouvernement français a exigé que Rumble bloque les sources d’information russes.
Comme Elon Musk, je ne vais pas déplacer nos poteaux de but pour un gouvernement étranger.
Rumble va désactiver complètement la France (la France n’est pas importante pour nous)
et nous allons contester la légalité de cette demande.

Chris Pavlovski a par ailleurs indiqué que la France n’était pas « essentielle » pour eux, représentant moins de 1% de ses utilisateurs. « Le peuple français, néanmoins, perdra l’accès à une large palette de contenus Rumble à cause des exigences de ce gouvernement », affirme toutefois le communiqué de la firme. « Nous espérons que le gouvernement français reviendra sur sa décision pour que nous puissions bientôt restaurer notre accès », conclut celui-ci.

An update on our services in France pic.twitter.com/GpcytLqjrY— Rumble – 🏴‍☠️ $RUM (@rumblevideo) November 1, 2022

Pavlovski a de surcroît revendiqué une « vision absolutiste de la liberté d’expression », mais aussi une filiation avec Elon Musk, le nouveau patron de Twitter. Ce dernier avait en effet refusé au mois de mars 2022 de bloquer les mêmes sources russes d’information de Starlink, contrairement à la demande « de certains gouvernements ».

Fondée en 2013, la plateforme Rumble comptait 78 millions d’utilisateurs en 2022.

à la Une

27 Octobre

La Douma d’État a approuvé à l’unanimité en première lecture les amendements à la législation interdisant la « propagande des relations sexuelles non traditionnelles » parmi les adultes et les enfants, rapporte le correspondant de RBC.

« Chers collègues, en ce qui concerne la deuxième lecture, il est possible que des amendements soient apportés qui durcissent les normes proposées », a déclaré le président de la Douma d’Etat Viatcheslav Volodine avant le vote.

Le député Alexander Khinshtein, co-auteur du projet de loi, a promis d’examiner plus en détail pour la deuxième lecture la question de l’interdiction des informations sur la « propagande du changement de sexe » parmi les enfants. Il a assuré que l’interdiction des LGBT en tant que phénomène ne se produit pas, ce serait stupide.

« Qu’on le veuille ou non, cela existe. La tâche est de s’assurer que la propagande est arrêtée. Nos sanctions sont plus que conséquentes. La tâche n’est pas d’emmener les gens dans les tranchées et de leur tirer dessus, mais de s’assurer qu’il n’y a pas de propagande », a ajouté Khinshtein.

Le projet de loi élargit la liste des informations dont la diffusion auprès des enfants est interdite par « la propagande et la démonstration de relations et (ou de préférences) sexuelles non traditionnelles », ainsi que les données qui « peuvent amener les enfants à vouloir changer de sexe ». Ainsi, les films considérés comme faisant la promotion de relations sexuelles non traditionnelles ne recevront pas de certificat de location. La publicité contenant des informations similaires est également interdite.

« Sur les ressources payantes, l’accès à ces informations ne peut être obtenu qu’à l’aide d’un code spécial qui confirme l’âge de l’utilisateur. Là où il est techniquement impossible de le faire, la diffusion de telles informations sera totalement interdite », a expliqué la Douma d’État.

Des modifications sont apportées aux lois fédérales (FZ) « Sur les médias de masse »,  » Sur le soutien de l’État à la cinématographie », « Sur la protection des enfnts ».

En fait si tu réfléchis : quoi de plus normal !!

à la Une

BOMBE SALE ? …

Le ministère russe de la Défense a de nouveau mis en garde les États-Unis et la Grande-Bretagne contre l’utilisation probable d’une bombe nucléaire « sale » par le régime de Kiev pour blâmer la Russie. À la suite du ministre de la Défense Choïgou, des conversations téléphoniques avec les collègues américains et britanniques ont été tenues par le chef d’état-major général des forces armées russes, le général d’armée Gerasimov.

Selon le département militaire russe, Gerasimov a eu une conversation téléphonique avec le chef d’état-major de la défense britannique, l’amiral Reydakin, ainsi qu’avec le président des chefs d’état-major interarmées américains, le général Mark Milley. Le principal sujet de discussion était une provocation préparée par l’Ukraine à l’aide d’une charge nucléaire à faible rendement ou d’une bombe nucléaire « sale ».

En outre, la Russie envoie une lettre correspondante au secrétaire général de l’ONU. Dans ce document, Moscou met en garde contre la provocation planifiée de Kiev à l’aide d’une « bombe sale ». Cela a été confirmé par le premier représentant adjoint de la Fédération de Russie auprès du Conseil de sécurité de l’ONU Polyansky. La Russie a également averti l’Occident qu’il ne fallait pas ignorer les avertissements de Moscou, cela pourrait conduire l’Occident à franchir la ligne rouge avec ses actions.

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a déclaré que la Russie avait des preuves que Kiev planifiait une provocation avec une bombe nucléaire, et toutes les déclarations des politiciens occidentaux selon lesquelles le régime de Zelensky ne prépare rien sont sans fondement.

Pendant ce temps, la vague soulevée par la Russie a déjà contraint les fonctionnaires militaires occidentaux à réagir. Ainsi, le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, a déclaré qu’il ne croyait pas à la création d’une bombe nucléaire par l’Ukraine, le Pentagone a également nié qu’un tel travail ait été effectué par Kiev. Dans le même temps, aucune preuve du contraire n’a été présentée.

https://fr.topwar.ru/203924-nachalnik-gsh-vs-rf-gerasimov-provel-telefonnyj-razgovor-s-britanskim-i-amerikanskim-kollegami-po-povodu-grjaznoj-bomby.html

à la Une

NO PASARAN

Comme tous les matins, depuis que notre bien aimée UE bloque en toute « démocratie » l’information provenant de la Russie, je me suis connecté sur le site du courrier des stratèges et à la lecture de l’article à la une je n’ai pu que partager celui-ci avec vous.

Toute honte bue. Le directeur général délégué de LCI, Fabien Namias, l’avouait le lundi 9 mai 2022 sur France Inter à propos du traitement médiatique du COVID 19:  « On a beaucoup donné la parole à des experts, des journalistes ou des éditorialistes extrêmement talentueux, mais qui n’avaient pas plus de compétences médicales que vous et moi, à part savoir choisir une boîte quand on a mal à la tête, voire des médecins : on a vu combien d’urologues, de néphrologues, ou autre, commenter la situation infectieuse et la situation virale… Je pense qu’il faut savoir en tirer les leçons »

Ce n’est vraiment pas le cas où dire “faute avouée à demi pardonnée”! Car derrière l’imposture soudainement objet d’une auto-critique complaisante, il y a l’arrogante bêtise de tous les prétendus “fact-checkers” qui nous ont expliqué que Didier Raoult ou Robert Malone étaient de médiocres scientifiques; il y a la publicité gratuite et mensongère pour des injections bâclées qui sont au vaccin ce que Florence Foster Jenkins est à l’opéra; il y a toutes les victimes d’effets secondaires de ces vaccins; il y a les monstrueux conflits d’intérêt qui caractérisent aujourd’hui une partie de l’industrie pharmaceutique. 

Article complet
à la Une

Le PCC à l’ELYSEE

Le choix du parti présidentiel de se faire représenter dans la neuvième circonscription de Paris par cet homme au profil sulfureux, réputé pour sa proximité avec Pékin, en a irrité plus d’un. Pourtant, les liens de Bun Tan avec la macronie ne datent pas d’hier. Président du groupe d’amitié France-Chine et secrétaire de la commission des Affaires étrangères de l’Assemblée en 2017, aujourd’hui, par ses connexions étroites avec le pouvoir communiste chinois désormais de notoriété publique, Buon Tan inquiète. Comme l’écrit Le Monde, l’élu, qui navigue librement au sein des plus hautes sphères du pouvoir, « assume même son rôle de relais d’influence ». D’après les informations du Point, il est membre du « conseil exécutif de l’Association pour l’amitié des Chinois de l’étranger ». Or, cette fonction n’a pas été déclarée à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) lors de son élection en qualité de député en 2017, ni dans aucune des déclarations annuelles qui ont suivi. Cette omission interpelle, car cette institution, créée par le Parti communiste chinois, est pilotée par le département du travail du Front uni, la branche du PCC dédiée aux opérations d’influence à l’étranger. Naturellement, qu’un député censé représenter le peuple français soit lié à cette organisation laisse craindre de potentiels conflits d’intérêts.

Article FS : https://www.francesoir.fr/politique-france/buon-tan-relais-dinfluence-du-parti-communiste-chinois-investi-par-macron

à la Une

Poutine salue la «libération de Marioupol»

En savoir plus sur RT France : https://francais.rt.com/international/97978-forces-russes-controlent-integralite-marioupol-exception-azovstal

Pour ceux qui ne pourront pas accéder au site RT , je fais un copie/coller du texte de référence.

La Défense russe a informé Vladimir Poutine que l’intégralité de la ville de Marioupol était sous contrôle des forces russes et de la RPD. L’usine d’Azovstal, où plus de 2 000 combattants ukrainiens sont retranchés, devrait être assiégée. Ce 21 avril, le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou a informé le président Vladimir Poutine que les forces de la Fédération de Russie, et de la République populaire de Donetsk (reconnue par Moscou) contrôlaient l’intégralité de Marioupol, à l’exception du site industriel d’Azovstal. Plus de 2 000 combattants des dernières formations nationalistes encore présentes dans la ville y sont retranchés, selon les informations communiquées par Sergueï Choïgou, qui a précisé qu’environ 4 000 combattants ukrainiens et mercenaires étrangers avaient été éliminés lors de l’offensive russe et qu’environ 1 500 s’étaient rendus. Poutine suspend l’assaut sur Azovstal Qualifiant de «succès» la «libération de Marioupol», Vladimir Poutine a néanmoins jugé «inopportune» la proposition de son ministre de prendre d’assaut le site d’Azovstal. «J’ordonne de l’annuler», a affirmé le chef d’Etat, réclamant en revanche que la zone continue d’être assiégée afin que personne ne passe. «Fermez cette zone industrielle pour qu’aucune mouche ne passe», a ainsi lancé Vladimir Poutine. Appelant à préserver la vie et la santé des soldats russes, le président a estimé qu’il n’était pas «nécessaire d’entrer dans ces catacombes et de ramper sous terre en-dessous de ces infrastructures industrielles». D’après les autorités ukrainiennes citées par l’AFP, plusieurs centaines de civils se trouveraient dans l’ancienne usine avec le 36e bataillon de l’armée ukrainienne et le bataillon néonazi Azov, les deux dernières unités combattantes à Marioupol. Sviatoslav Palamar, commandant adjoint de ce bataillon intégré à la Garde nationale ukrainienne, avait fait savoir tôt le 21 avril qu’ils étaient prêts «à quitter Marioupol avec l’aide d’un tiers», munis de leurs armes. En marge de la prise de cette ville stratégique, située entre Donetsk et la Crimée, la Russie avait multiplié les appels à déposer les armes. Une position que Vladimir Poutine a réitérée lors de sa réunion avec le ministre de la Défense. «Une fois encore, demandez à ceux qui n’ont pas encore déposé les armes de le faire. La Russie garantit de leur préserver la vie et de les traiter de manière digne, conformément aux actes juridiques internationaux correspondants. Tous ceux qui ont été blessés bénéficieront d’une assistance médicale qualifiée», a précisé Vladimir Poutine. 142 000 civils évacués selon Moscou Selon Sergueï Choïgou, plus de 142 000 civils ont pu être évacués de la ville malgré l’opposition des combattants ukrainiens et l’ensemble des otages ont été libérés. Le 24 février, Vladimir Poutine avait annoncé le début d’une opération militaire visant à «démilitariser» et «dénazifier» l’Ukraine, ainsi qu’à venir en aide aux populations du Donbass, dans l’est de l’Ukraine. Après s’être déployées en de nombreux pans du territoire ukrainien, les forces russes ont récemment annoncé la deuxième phase de cette intervention, à savoir une concentration de l’effort militaire dans l’est du pays, que Moscou souhaite «libérer». Peu avant le lancement de l’offensive russe, Vladimir Poutine avait reconnu l’indépendance des Républiques populaires de Lougansk et Donetsk, qui avaient fait sécession en 2014, refusant de reconnaître les autorités de Kiev issues du coup d’Etat. L’intervention russe est dénoncée comme une guerre d’invasion par le pouvoir ukrainien et ses alliés occidentaux, qui ont multiplié les sanctions contre la Russie. Moscou affirme cibler exclusivement les infrastructures militaires mais est accusée par les Occidentaux de cibler les civils, et même d’être responsable de crimes de guerre. La Russie accuse elle aussi les forces ukrainiennes de crimes de guerre, ainsi que d’utiliser la population comme bouclier humain. Dernier exemple en date, ce 21 avril, au cours de l’inspection de l’hôpital N°4 de la ville de Marioupol, les enquêteurs militaires russes ont affirmé avoir découvert 26 corps sans vie de civils. Selon les autorités de la République populaire de Donetsk, alliée de Moscou, il s’agirait de victimes des bombardements effectués par le bataillon Azov.

à la Une

Le contrôle des citoyens

Je copie colle une partie de l’article de John W. Whitehead et Nisha Whitehead, mes propres mots seraient inutiles tant je partage les conclusions.

« Big Brother ne nous observe pas, par choix. Nous le surveillons, par le nôtre… Lorsqu’une population se laisse distraire par des futilités, lorsque la vie culturelle est redéfinie comme une ronde perpétuelle de divertissements, lorsque la conversation publique sérieuse devient une forme de langage enfantin, lorsque, en bref, un peuple devient un public et que ses affaires publiques sont un spectacle de vaudeville, alors une nation se trouve en danger ; la mort de la culture est une possibilité évidente. » (Professeur Neil Postman)

Une fois encore, la programmation a changé.

Comme une horloge, la couverture médiatique de la dernière crise a changé de vitesse.

Nous sommes passés du confinement du COVID-19 au drame de l’élection Trump-Biden, à la crise Russie-Ukraine, aux audiences de confirmation de Ketanji Brown Jackson, à l’agression du comédien Chris Rock par Will Smith devant les caméras lors de la cérémonie des Oscars.

Les distractions, les distorsions et le théâtre politique ne cessent de s’enchaîner.

Le reality show permanent qu’est la vie dans l’État policier américain nourrit l’appétit vorace des citoyens pour les drames titillants et les feuilletons.

À l’instar de l’univers fabriqué dans le film The Truman Show (1998) de Peter Weir, dans lequel la vie d’un homme sert de base à une émission de télévision minutieusement mise en scène pour vendre des produits et faire de l’audimat, la scène politique américaine s’est transformée au fil des ans en un exercice soigneusement calibré sur la façon de manipuler, de polariser, de faire de la propagande et de contrôler une population.

C’est la magie des émissions de télé-réalité qui passent pour de la politique aujourd’hui : tant que nous serons distraits, amusés, occasionnellement indignés, toujours polarisés mais largement non impliqués et satisfaits de rester dans le siège du téléspectateur, nous ne parviendrons jamais à présenter un front uni contre la tyrannie (ou la corruption et l’incompétence du gouvernement) sous quelque forme que ce soit.

Plus on nous en met plein la vue, plus nous sommes enclins à nous installer dans nos fauteuils confortables et à devenir des spectateurs passifs au lieu de participer activement au déroulement d’événements inquiétants et effrayants.

Rutherford Institute

à la Une

Ce qui nous attend

Lisez tout d’un bout à l’autre même si ça digresse ou se répète un peu. Il y a des choses dans cette liste que vous ne trouverez nulle part ailleurs et bien entendu ceci provient directement du renseignement russe. C’est ce que le journalisme est supposé être. Mais je ne peux pas dire que tout ce qui est dit est vrai, juste qu’”ils” l’ont dit.

  • Trump était notre homme depuis le départ, comme le FBI vous l’avait dit…
  • Biden va se rendre en Arabie Saoudite pour rencontrer Bin Salman
  • Il a peur que celui-ci ne rejoigne la Russie
  • Aussi, Mohamed bin Naif pourrait bien être mort, vérifiez cette info
  • Les Arabes ont catégoriquement refusé à Biden une augmentation de leur fourniture de pétrole
  • Le Venezuela lui a aussi refusé !
  • Les États-Unis et leurs alliés ont eu bien tort dans leurs sanctions et véritables opportunités d’exclure la Russie de leurs fournisseurs technologiques et de matières premières. Après ce que les États-Unis ont fait au Venezuela, ils ne parleront même pas à Biden là-bas !
  • Le pétrole et le gaz russes sont toujours en fleurs, les fruits sont à venir.
  • La Russie fournit 90% du palladium de l’électronique mondiale !
  • La Russie fournit 80% des substrats uniques de saphir pour les microcircuits, ceci est une technologie unique russe !
  • La Russie possède plus de la moitié des brevets du projet Airbus et la moitié de la fourniture des matériaux. [NdJBL : Lire à ce sujet ► Malgré la guerre en Ukraine, la France serait prête à céder 20% d’Arabelle au russe Rosatum : La turbine Arabelle est un maillon essentiel d’un réacteur nucléaire. Ce fleuron de la technologie tricolore est convoité par la société russe Rosatom qui pourrait acquérir 20% du capital du fabricant français GEAST https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2022/03/20/malgre-la-guerre-en-ukraine-la-france-serait-prete-a-ceder-20-darabelle-au-russe-rosatom/]
  • L’acier russe est le matériel principal pour l’Europe, qui ne peut pas le remplacer par quoi que ce soit d’autre
  • Les Arabes ne soutiendront que leurs propres intérêts. En ce moment ils sont très satisfaits des prix du pétrole. Ils ne vont pas refuser une telle douche d’or ! Les États-Unis n’ont rien à offrir en retour de ce grand cadeau du destin.
  • La Chine est prête à acheter tout le pétrole et le gaz russes, donc par principe, nous n’intéressons plus les acheteurs d’Europe
  • Cette opération militaire [en Ukraine] va permettre à Poutine de résoudre tout une volée de problèmes internes
  • Le problème de la Banque Centrale Russe étant sous le contrôle de la réserve fédérale américaine va être finalement résolu !
  • Toutes les structures compromises du business russe vont être neutralisées. La Russie va continuer à se développer. L’Occident ne se rend même pas compte à quel point il s’est éloigné de nous. Ils ne savent pas le faire. Un paradigme scientifique et technologique complètement différent est imbriqué dans presque toutes les technologies futures russes. La politique pro-occidentale de nos oligarques va prendre fin ! La Russie a la grande opportunité de commencer un développement actif et rapide.
  • Les États-Unis ont clarifié qu’ils ont un plan pour remplacer Zelensky. Il reste avec eux comme sacrifice potentiel. Ils n’ont plus besoin de lui, ce clown impuissant, qui ne sait que jouer du piano avec sa bite.
  • Une véritable guerre moderne est une destruction ultra-rapide et TOTALE et un nettoyage du territoire. La Russie n’a pas de tels objectifs. Ceci est une situation unique lorsque le soi-disant agresseur considère grandement les populations civiles du pays comme étant son peuple et essaie de le protéger du mieux possible ! Les barjots nazis agissent différemment : ils détruisent leur propre peuple !
  • Les États-Unis et l’Occident ont besoin d’un nouveau set d’objectifs pour le XXIe siècle, autrement ils devront faire face à une extinction complète. Trump n’est en rien un de ces politiciens. Il vit au XXe siècle. Il n’a aucune idée ni réelle compréhension du véritable futur des États-Unis et du monde. C’est bien triste !
  • La boutique financière associée qu’est Matrix Capital de Pavel Teploukhine croit que l’industrie russe aura de plus grandes opportunités. Il commente de cette façon :

“La bulle de la haute technologie doit péter […] et les entreprises qui représentent le secteur industriel doivent augmenter les segments sur-gonflés en termes de croissance. Ainsi, en ayant la structure actuelle économique, nous devrions aussi être en avance sur les pays développés en termes de croissance, qui largement sortent du sur-gonflage de la haute technologie. Ainsi, la Russie aura des années de bon augure économique.”

  • Les États-Unis imposent un embargo à la fourniture à la Russie d’électronique produite dans tout pays du monde utilisant une technologie américaine. D’après des estimations préliminaires, les plus grandes marques comme Apple, Samsung, Xiaomi vont perdre quelques 10 milliards de dollars par an.
  • En réponse, le gouvernement russe pense stopper la vente de gaz néon à l’Occident. D’un côté, ce gaz est juste un déchet de l’industrie métallurgique, mais on en a besoin pour les lasers dans les scanners lithographes qui produisent les puces électroniques.
  • 90% du gaz néon qui arrive aux USA provient d’Ukraine. Mais là, il n’est que seulement nettoyé. Il est un produit dérivé de la production russe.
  • Le groupe de recherche Techcet a publié un rapport disant que les manufacturiers de semi-conducteurs sont très lourdement dépendants des matières premières russes.
  • Contre la toile de fond de la situation géopolitique actuelle, la Maison Blanche a poussé les entreprises à chercher des alternatives pour leurs fournisseurs de matières premières, incluant le néon. Ceci a été rapporté par l’Agence Reuters. Ceci dit, trouver ces alternatives ne sera pas du tout facile. Il y a de longues listes d’attente pour les années à venir. De plus beaucoup d’alternatives sont en Chine, qui est aussi sujette à des sanctions.
  • L’usine TyazhMekhPress de Voronezh est un leader de la production de presses lourdes pour l’industrie de l’automobile et des transports
  • En 2013, TyazhMekhPress a fabriqué la première presse au monde ayant une force de compression de 16 500 tonnes pour les forges à chaud. Il n’y en a que deux analogues en Allemagne et au Japon.  Les presses TMP, qui ont une force de 4000 tonnes ont une part de marché mondial de 50-60%
  • Les Forges de Courcelles près de Paris ont acheté 7 TMP pour fabriquer les villebrequins pour les moteurs Audi, VW, Mercédès.
  • Ces machines TMP travaillent aussi dans les usines Renault, Peugeot, Citroën, Toyota, Mitsubishi, Samsung, Tata Motors.
  • Un autre sujet explosif est le fait qu’un programme biologique et bactériologique militaire est en cours en Ukraine, programme financé par le Pentagone. Comme l’a récemment rapporté Igor Konachenkov, le Ministère de la Défense russe a reçu des informations des employés de ces laboratoires au sujet de la destruction en urgence le 24 février de pathogènes qui causent un bon nombre de maladies comme le choléra, l’anthrax (maladie du charbon), la peste, la tularemia et autres. Ceci fut fait pour empêcher la divulgation des faits en violation par l’Ukraine et les États-Unis de la Convention on the Prohibition of Biological and Toxin Weapons (BTWC).
  • Les médias russes sonnent l’alarme depuis longtemps au sujet des nombreux laboratoires biologiques en Ukraine (une bonne trentaine), labos supervisés par l’agence américaine de la Defense Threat Reduction Agency (DTRA).
  • En connexion avec leurs activités hors de contrôle au cours des années et dans différentes régions de l’Ukraine, il y a eu des noyaux de contagion de maladies atypiques, souvent ayant eu des résultats fatals.
  • D’après un ancien membre de la commission de l’ONU sur les armes biologiques, le microbiologiste Igor Nikouline, les Américains font des recherches actives sur les caractéristiques du système immunitaire des Slaves orientaux et créent de nouveaux pathogènes résistants aux antibiotiques. [NdJBL ► Aux Âmes Slaves… Etc…]
  • La porte-parole du Ministère des Affaires Étrangères américain, Victoria Nuland, parlant lors d’une audition au Sénat américain, ICI, a admis les efforts conjoints avec les ukrainiens pour “empêcher que des matériaux en rapport avec ces recherches ne tombent entre les mains des troupes russes.”
  • Dans le même temps, des Officiels à la fois de Russie et de Chine ont demandé des explications aux États-Unis sur les activités de 336 laboratoires biologiques déployés par le Pentagone dans plus de 30 pays. En connexion avec la suspicion d’une claire violation des normes internationales et du risque de la menace biologique sur la population, Moscou n’exclut pas l’utilisation des articles du BTWC en consultation de ces problèmes.
  • De manière évidente, les Américains ont poussé le bouchon trop loin, imposant leurs propres règles inacceptables au monde, pensant que la loi ne s’applique pas à “l’hégémon”.
  • Le Président-adjoint du Conseil de la Fédération [de Russie], Constantin Kosachev, prédit que bientôt la preuve du soutien de l’Occident aux structures néo-nazies ukrainiennes sera établie.
  • Ceci ne sera pas un pétard mouillé, mais des faits avérés qui pourront radicalement affecter l’opinion publique et les évaluations de ce qui se passe vraiment par ceux aux pouvoirs en Occident. Pour ce faire, il est important de préparer minutieusement la base de preuve et de s’assurer de sa délivrance aux intéressés.
  • Alors que l’Opération Spéciale de démilitarisation et dé-nazification de l’Ukraine progresse, l’Armée russe obtient des documents qui font la lumière sur des plans profonds du Régime de Kiev, étroitement gardé par des conseillers occidentaux.
  • Ainsi, le Ministère de la Défense russe a publié un document contenant un ordre de combat à la Garde Nationale ukrainienne de se préparer pour une offensive sur le Donbass début mars 2022.
  • Maintenant il devient clair pourquoi les politiciens occidentaux ont fait tout un foin au sujet de “l’invasion” russe en cours : ils demandèrent de la Russie que “les troupes retournent dans leurs cantonnements “ afin de libérer les mains des forces armées ukrainiennes et les bataillons de gardes nationaux dans le Donbass.
  • D’après le représentant officiel du Ministère de la Défense, le Général Igor Konachenkov, l’Opération Spéciale militaire lancée le 24 février a empêché une large offensive par des groupes armés ukrainiens sur les républiques populaires de Donetsk et de Loughansk, qui ne sont pas contrôlées par Kiev, en mars.
  • Maintenant nous devons voir et analyser à quel point le leadership américain et ses alliés de l’OTAN, qui parlent beaucoup de paix en Ukraine, ont été impliqués dans la planification et la préparation de l’opération offensive contre le Donbass.
  • Le secret est devenu clair au sujet des plans de l’Ukraine d’acquérir et de créer ses propres armes nucléaires. L’agence de presse Interfax, citant une source informée d’un des Départements compétents en la matière de Russie, a rapporté que “la mise en place par Kiev de de projet très dangereux de développement nucléaire pourrait bien devenir une réalité dans un futur proche.”
  • D’après la source, les spécialistes ukrainiens préparaient une “bombe sale” et séparait le plutonium dans la zone d’exclusion de la centrale de Tchernobyl et l’augmentation du niveau de radiation, qui est naturel dans ce contexte, cacha le travail effectué.
  • Le rôle central de la création d’une arme nucléaire a été assigné au Centre de Recherche scientifique du Kharkov Institute of Physics and Technology, qui possède une bonne base expérimentale. Comme l’a noté la source, Kiev pourrait secrètement acquérir des technologies d’enrichissement d’uranium par centrifuge et de séparation d’isotope par laser de l’Occident.
  • Pour accélérer ce travail, le plutonium de cette qualité requise a été obtenu dans l’étape initiale et il y a une raison de croire que tout ceci ne fut pas sans la participation de Washington.
  • Alors que l’Opération Spéciale de démilitarisation et dé-nazification de l’Ukraine avance, l’armée russe possède des documents qui mettent en lumière les plans extensifs du Régime de Kiev, étroitement gardé par ses protecteurs occidentaux. Ainsi le ministère russe de la défense a publié un document contenant un ordre offensif de marche de la Garde Nationale d’Ukraine en préparation d’une offensive contre le Donbass début mars 2022.
  • L’armée russe va peut-être atteindre les frontières occidentales de l’Ukraine ces prochains jours. Cette opinion fut exprimée par le premier Vice-Président de l’Académie des problèmes géopolitiques et membre correspondant de l’Académie russe des sciences de l’artillerie et des fusées, Constantin Sivkov.
  • L’analyste militaire pense que le but de l’Opération Spéciale russe est très simple. Ceci est l’occupation de tout le territoire ukrainien, l’accès à ses frontières occidentales, virer le junte de là-bas, puis mener à bien un nettoyage des villes. De fait, cette dernière tâche sera mieux effectuée par la Police que par l’Armée
  • D’après Sivkov, l’accès aux frontières occidentales de l’Ukraine pourra se produire dans les prochains jours. Ensuite, l’expérience de la Syrie dans l’opération de nettoyage pourra être utilisée, par exemple les militants pourront être mis dans des bus et expulsés.
  • Arme génétique contre les Slaves
  • Des échantillons sanguins ont été pris sur des soldats pour rechercher la présence d’anticorps du virus de la fièvre hémorragique de Crimée-Congo et des virus hanta. Cette information est devenue publique grâce à l’enquête publiée par la journalise bulgare Dilyana Gaytandzhieva. Elle a aussi ajouté que 80 millions de $ ont été alloués pour les expériences. Le programme fut géré par Black and Veatch Special Projects Corp., sous la direction de la DTRA américaine. Ceci est un des Départements du Pentagone.
  • Il doit être noté que les États-Unis font constamment des recherches biologiques qui mettent l’Humanité au seuil du désastre global. Ainsi, pour nettoyer la gigantesque marée noire du Golfe du Mexique de 2010, les laboratoires américains, menés par le prix Nobel Hamilton Smith, ont synthétisé en 2011 au J. Craig Venter Institute, un très dangereux organisme artificiel nommé “Cynthia” (mycoplasma laboratorium), qui dans le futur est supposé avoir traversé l’Atlantique et causé la contagion par une infection inconnue de pêcheurs du Sénégal. Quelques dizaines de milliers de personnes ont souffert de maladies cutanées, d’abcès sur la peau et d’un littéral effondrement du fonctionnement de leurs organes internes.
  • Pour commenter sur cette information, il peut être assumé avec un haut degré de probabilité que cela soit lié à des tentatives de créer une arme génétique ciblant des personnes de manière spécifique, des porteurs de “groupes haplo” de génotype slave.
  • En fait, les actions des États-Unis et de la junte de Kiev violent directement l’Article 1 de la Convention de l’ONU sur la prohibition des armes bactériologiques (biologiques) et des armes à toxines. De plus, la mise en opération de telles facilités à la frontière avec la Russie pose une menace directe pour notre pays. Donc, nous parlons ici de la Sécurité de la Russie et de la Santé de ses citoyens.
  • Un autre sujet explosif est le fait qu’un programme militaire biologique est mis en place en Ukraine, financé par le Pentagone.
  • Comme l’a rapporté récemment Igor Konachenkov, le Ministère de la Défense a reçu de la documentation venant d’employés de bio-laboratoires au sujet d’une destruction d’urgence le 24 février 2022, d’organismes pathogènes causant des maladies variées comme le choléra, la maladie du charbon, la peste et autres. Ceci fut fait afin d’empêcher la divulgation des faits de violations par l’Ukraine et les États-Unis de la convention de l’ONU sur les armes biologiques.
  • Les Médias russes ont sonné l’alarme depuis bien longtemps au sujet des nombreux laboratoires biologiques en Ukraine (il y en a plus de 30), supervisés par  l’agence DTRA américaine du Pentagone. En connexion avec leurs activités incontrôlées, il y a eu des foyers de contagion de maladies atypiques dans différentes régions d’Ukraine, souvent avec une issue fatale.
  • D’après un ancien membre de la commission de l’ONU sur les armes biologiques, le microbiologiste Igor Nikouline, les Américains étudient les caractéristiques du système immunitaire des Slaves de l’Est européen et créent de nouveaux pathogènes en conséquence résistant aux antibiotiques. (FIN du communiqué)

Article : https://www.veteranstoday.com/2022/03/10/vt-asked-the-russians-about-what-was-going-on-and-they-responded-with-an-intel-drop/

à la Une

Un petit peu d’Histoire

Le nord-ouest de Kiev est protégé par une puissante fortification construite simultanément à la Ligne Maginot Française, à la fin des années 1920 et durant les années 1930, encore fortement renforcée fin juin et début juillet 1941 par le travail ayant mobilisé jusqu’à 200 mille civils habitant Kiev.

La partie nord-ouest n’a pas été concernée par les combats de 1941, les Allemands étant passés au sud, et les troupes soviétiques s’étant repliées de leurs autres positions plus au nord pour éviter l’encerclement.

Les rives de la rivière Irpin ont été fortement dotées en moyens défensifs, pour utiliser l’avantage de la rivière. Celle-ci a aussi servi à inonder la plaine jusqu’à 1 Km de largeur, avec 4 mètres d’eau.

Après le retour de l’armée soviétique en 1943, les Allemands ont fait sauter la plupart des fortifications pour qu’elles ne puissent pas être réutilisées contre eux à l’avenir… Sauf quelques unes… Dans le secteur nord-ouest de Kiev, y compris le long de la rivière Irpin et dans le secteur de Moshchun et Guta-Mezhyhirya… Certaines fortifications sont même en excellent état de conservation, et l’une des casemates sert d’attraction touristique et de décor cinématographique.

Bon, vous avez compris de quoi on parle. L’artillerie Russe est obligée de pilonner les positions que Moscou a elle-même construite il y a 90 ans contre les Allemands. L’Histoire se retourne, l’armée Russe attaque cette position depuis l’ouest, et les bandéristes se trouvent à l’Est !

https://t.me/rybar/28733

➡️ C’était l’occasion d’un petit retour historique. Honnêtement, je doute que cela pose un vrai problème aujourd’hui, avec les moyens actuels… Si vraiment c’est infranchissable, ce qui serait étonnant, un Iskander-M ou un petit Kalibr règleront le problème en un instant. Mais ce secteur peut être gênant, d’autant plus que déjà en 1928-1941, la topographie naturelle était jugée particulièrement favorable à la défense.

Certaines des reconstructions historiques simulées par ordinateur font intervenir dans ce genre de topographie, cela permet de se rendre compte que sans moyens « importants », il est difficile de saisir ce genre de lieux. Et les pertes sont plus élevées que sur terrain dégagé.

  • Un missile balistique Toshka-U kiévien a atteint le centre de Makeevka, banlieue nord-est de Donetsk. Il y a des victimes.
  • Article intéressant (https://t.me/actualiteFR/16529) sur le nord-ouest de Kiev, avec un retour historique qui explique une partie des difficultés actuelles.
  • @pezdicide poursuit l’enquête sur l’individu ayant appelé dans Medscape à cesser de fournir des produits pharmaceutiques aux Russes :
    « Le bioéthicien [vous trouverez le nom en suivant le lien de l’article], qui a appelé l’industrie pharmaceutique mondiale à arrêter l’approvisionnement de la Russie en médicaments vitaux, s’est avéré être une personne intéressante.
    📌 En 1989, il a organisé une conférence pour discuter des implications de l’Holocauste pour la bioéthique. Il a notamment abordé la question de la pratique de la médecine en Allemagne (il faisait référence aux expériences médicales dans les camps de concentration) : « était-elle conforme aux normes « normales » ? »
    Il a notamment souligné que « la médecine moderne dans ce contexte n’est pas non plus très humaine : recherches sur les cellules souches, essais cliniques dans les pays pauvres, avortements, recherches sur les embryons, expérimentations animales, etc. »
    En fait, il estimait que « s’il existe au moins un argument raisonnable en faveur d’une décision à prendre, celle-ci est automatiquement considérée comme éthique ».
    📌 À une certaine époque, il a été actif dans le domaine de la transplantation d’organes et de la génétique et il a travaillé sur les dilemmes de « l’éthique quotidienne » liés au traitement des personnes âgées.
    Dans ce contexte, il a discuté avec ses collègues des questions suivantes :
  • Réflexions pour savoir si les nourrissons atteints d’anencéphalie pouvaient être utilisés comme donneurs d’organes ;
  • Réflexions sur la vente d’organes de personnes vivantes et décédées ;
  • Réflexions sur les stratégies possibles pour augmenter le nombre d’organes disponibles, y compris les solutions basées « sur le marché » et la notion de consentement présumé ;
  • Et les questions liées au tourisme de transplantation.
    Soit dit en passant, quelques jours après la publication de son appel pour cesser d’exporter des produits pharmaceutiques en Russie, l’une des plus grandes sociétés pharmaceutiques au monde, [vous aurez le nom dans l’article, c’est l’entreprise pharmaceutique internationale n° 1 dont le monde entier connaît le nom depuis 2 ans… et qui a indirectement enrichi un certain dirigeant dont je n’écris jamais le nom], a annoncé la fin de ses investissements en Russie. »
à la Une

UKRAINE

Les commentaires sur les différents journaux consultés chaque matins, me font très souvent dresser les cheveux sur la tête. Intoxiqués par BFMTV, C NEW, et consœurs, et que dire de « La Sept » et son BHL, le lavage de cerveau heures après heure ne cesse de fonctionner… Les gens acceptent leurs récits comme ils ont accepté celui du Covid. Très peu réfléchissent et cherchent un autre moyen d’information.

Voilà ce que vous ne verrez jamais ni n’entendrez sur nos chaînes d’infos :

Nous attendions les nôtres – les Russes…

« Nous pensions que nous ne pourrions jamais sortir de là. Nous comptions les jours. Ils nous ont dit – un jour de plus, deux jours de plus. Et puis une semaine, la deuxième semaine, la deuxième semaine était déjà terminée. Je n’arrive toujours pas à me faire à l’idée que nous sommes libres. Avec de la fièvre, tous malades, sans médicaments. Quand nos gars sont entrés, on a pleuré. Quand un homme est entré, a dit bonsoir – nous avons compris que c’était les Russes qui étaient arrivés. »

https://t.me/donbassinsider/5215

Donbass – Les soldats de la RPD et de l’armée russe évacuent les civils de Marioupol, et Volnovakha est libérée – Donbass Insider
Les civils de Marioupol, n’étant pas avertis qu’il y a des couloirs humanitaires sont évacués par les soldats russes et ceux de la RPD.

Donbass le 11/03/22

Traduction d’un document clairement écrit par un militaire professionnel

C’est dur pour tout le monde. Nos hommes meurent. Des citoyens ukrainiens meurent. Mais le plus dur est pour les militaires, de carrière et réservistes, russes et ukrainiens, qui traversent ce conflit « chaud ». Je grince des dents par impuissance, je ne suis pas personnellement sûr d’avoir pu exécuter l’ordre du commandant en chef si j’avais été dans les rangs aujourd’hui. Réduire au minimum les pertes civiles est compréhensible, nous sommes un seul peuple. Et comment essayer de ne pas causer de dommages critiques aux FAU (Forces Armées Ukrainiennes) ; j’en ai peu idée dans le cadre des tactiques de ma propre unité.

Je m’oppose catégoriquement à la publication du nombre de pertes au combat jusqu’à ce que l’opération soit entrée dans sa phase finale. C’est un cadeau pour la guerre de l’information de l’autre, un atout dans les mains de l’ennemi, la dispersion de fausses informations parmi les alarmistes purs et durs à l’intérieur du pays : « ils mentent tous, se cachent, sous-estiment », « pas de guerre », « mères, ne laissez pas vos fils… », « comme je veux la paix », « combien de sang doit encore être versé »

Vous pouvez et devez. Les soldats et les héros meurent. Qui sont venus à l’armée non pas pour polir des pavés avec leurs semelles de chaussures, mais pour défendre la Patrie. Même au prix de sa propre vie. C’est une erreur de l’État-major, le peuple doit comprendre clairement les objectifs de l’opération, sa nécessité, l’inévitabilité des victimes. Ce n’est pas le cas actuellement.

Cela semble cruel, mais telle est la dure réalité militaire. Nous essuierons nos propres larmes et celles des femmes après la Victoire, nous nous inclinerons devant chaque veuve, mère, épouse, sœur pour l’exploit de leurs hommes.

La première étape de l’opération…

Nous avons sous-estimé le pouvoir de résistance informationnelle, idéologique et psychologique de l’ennemi, qui nous attendait. Littéralement dès le premier jour, d’un simple clic des doigts sanglants des Américains, ils nous ont privés du soutien de la population civile et des unités des FAU prêtes à devenir neutres. Des millions de dollars, des milliers d’informaticiens, des sociétés médiatiques mondiales ont coupé l’Ukraine de toute information objective, ça puait dans notre pays.

Et nos principales pertes ont eu lieu au cours des trois premiers jours. Maintenant, elles vont être rapidement réduites. Les opérations de maintien de la paix et les opérations humanitaires, comme celle de Crimée, ne sont plus menées par l’armée russe. Les combattants ont reçu d’autres ordres, se sont impliqués, se sont mis en colère, se sont regroupés, tout espoir de soutien actif de la part de la population civile et des parties des FAU qui auraient changé d’avis a été dissipé.

Il y avait peu de fleurs et de miches de pain à voir, le peuple a été écrasé par la propagande et les mensonges, intimidé jusqu’à la folie par les nazis. Un autre point important a été oublié dans les calculs – près de 600 000 Ukrainiens sont passés par la zone ATO dans le Donbass depuis 2014, aujourd’hui ils ont reconstitué la défense territoriale partout, beaucoup ont quelque chose à craindre. Surtout à la suite des infos sur les exécutions sans procès par l’ATO.

Pouvez-vous imaginer ce que, pendant une année de service là-bas, les nazis leur ont fourré dans la tête, leur ont donné la possibilité de tirer sur les colonies de « vestes matelassées et colorées » en toute impunité, de se moquer de la population civile là-bas. Donc, le calcul pour l’aide des locaux et des FAU était inexact, le cancer dans la société ukrainienne est tout simplement monstrueux. Mais… nous allons le guérir.

Si nous expliquons notre tactique des premiers jours… c’est une « reconnaissance par le combat » de la Grande Guerre Patriotique retravaillée de manière créative. Seulement avec une pénétration profonde et rapide dans le territoire occupé par les nazis. Nous avons provoqué l’activité de l’ennemi avec des groupes tactiques, en tirant délibérément des parties des FAU et de la Garde nationale de leurs emplacements. Avec un petit nombre, nous avons résisté aux terribles contre-attaques des chars et des véhicules blindés, d’une infanterie motorisée supérieure en nombre.

Il était parfois impossible de supprimer les « Grads », l’artillerie et les mortiers cachés dans les quartiers résidentiels qui vous clouaient au sol. Les zones urbaines ne pouvaient pas être nettoyées méthodiquement en formations de combat, ce qui nécessitait des tirs de soutien, des hélicoptères d’attaque, des sapeurs, des lance-flammes, des chars d’assaut pour transporter des mitrailleuses dans les maisons et les infrastructures sociales.

C’est une guerre qui n’est pas familière aux vétérans que nous sommes. Surtout lorsque le ciel est sous votre contrôle total, que les aérodromes sont remplis d’avions d’attaque et de bombardiers, que des systèmes de missiles opérationnels et tactiques sont en service, qu’il y a beaucoup d’artillerie lourde. Maintenant, c’est devenu clair, même pour les civils : le nom correct de ce qui se passe réellement est « une opération militaire spéciale de dénazification. » Et la démilitarisation de Nezalezhnaya était terminée à la fin du troisième jour.

Les FAU, en tant que structure unique, gérable et efficace, ont cessé d’exister. Aujourd’hui, il y a des dizaines de groupes de tailles différentes, isolés les uns des autres, se cachant dans les villes et les villages. Pas d’approvisionnement centralisé, pas de soutien aérien, pas d’approche de renforts. Ils ne sont pas en mesure d’agir dans le cadre d’un quelconque plan de l’état-major ukrainien. Juste des foules d’hommes armés avec l’ordre de se battre jusqu’à la mort.

Les principaux groupes « Nord » et « Est » ont été décapités et privés de commandement ; il s’agit de 22 brigades, qui s’étaient vu confier l’honorable tâche de noyer le Donbass dans le sang au début du mois de mars. Nous les avons devancés d’une semaine ou deux, en lançant notre propre opération spéciale. Aujourd’hui, 150 000 personnes (ainsi que des soldats nationaux) marinent dans des « chaudrons », coupés les uns des autres. Cela a été fait par des forces russes plus petites… et en cinq jours.

Il n’y a pas de résistance organisée dans les autres zones opérationnelles. Seulement des parties isolées des Forces Armées Ukrainiennes, des bataillons nationaux, des groupes de sabotage. Chacun agit à sa discrétion, avec des degrés d’activité variables. Il est impossible de se déplacer en colonnes, de se regrouper, de se réapprovisionner en munitions, en carburant, en équipement, même dans les entrepôts locaux, tout a été systématiquement détruit par des armes et des avions de haute précision.

En une semaine ou deux, 80% des FAU se transformeront en détachements complètement dépourvus de munitions, de carburant, de médicaments et de nourriture. Mentalement et physiquement épuisés, sans commandement unifié, sans buts ni objectifs. Pour l’armée, c’est une chose terrible ; le découragement et la décadence. Surtout pour l’Ukrainien, qui est tenu par la peur, instillée par des détachements de Bandera. Les militaires craignent pour le sort de leurs familles à l’arrière.

La deuxième étape de l’opération…

On reconnaît le scénario syrien. Une population neutre ou craignant le terrorisme, parmi laquelle il est presque impossible d’identifier des militants. L’armée russe ne prend pas de tels zones ; elle entoure plutôt les villes ayant des bataillons nationaux Bandera. Bientôt, nous observerons des bus et des « tournées d’évacuation » en direction de la région occidentale. Dès qu’ils seront « mûrs », sans aucun soutien ni aide de l’extérieur.

Dans d’autres endroits, les villes sont mises en semi-encerclement, invitant ainsi les défenseurs à quitter le territoire par leurs propres moyens. Pas de colonnes militaires organisées, d’équipements lourds, tous ces biens sont détruits. Individuellement, c’est cher. Oui, il y a un danger d’apparition d’un grand nombre de groupes de sabotage, cependant, stratégiquement trois tâches principales de l’opération spéciale sont en train d’être résolues : minimiser les pertes parmi la population civile et l’infrastructure, nos unités et l’armée ukrainienne.

Le fait que les militaires russes et ukrainiens se déchirent mutuellement avec ravissement est un cadeau bien trop luxueux pour Washington et l’Euro-Reich. Les « détachements de partisans » de Bandera vont vous taper sur les nerfs, mais l’idée du commandement n’est pas mauvaise. Ils deviendront des proies légitimes pour les détachements antiterroristes, la police militaire et les hommes de la Garde nationale de Ramzan Kadyrov. Qui ne font pas de prisonniers parmi les terroristes, ils les éliminent… où qu’ils les trouvent. Une dénazification au sens littéral du terme.

Un sort encore plus triste attend les nombreux mercenaires arrivant de l’EuroReich, dont ils forment non pas des unités militaires (pas le temps), mais des groupes de sabotage et de mouvements tactiques. Notre état-major a déjà déclaré qu’il ne les considèreront pas comme des combattants, avec toutes les conséquences qui en découlent, aucune convention sur les prisonniers de guerre ne s’applique ici. Je suis sûr qu’une chasse spéciale, cruelle et ciblée sera menée pour ces « soldats de fortune ». Pauvres diables…

La troisième étape de l’opération.

Je ne vous dirai pas en détail comment et où se déroulent les combats, il y a suffisamment d’informations provenant d’experts professionnels dans le domaine public. Mais tout se passe strictement selon les plans, nous n’avons même pas commencé à transférer les réserves. Elles se tiennent toujours en colonnes dans les zones frontalières. Les pertes ne sont pas seulement tolérables (d’un point de vue statistique militaire), elles sont insignifiantes. Pas une seule unité n’a été allouée à la reformation ou au repos, ce qui signifie qu’elle est totalement prête au combat.

Regardez la carte, estimez les distances, les marches, les affrontements constants, les regroupements, les manœuvres sur des dizaines de kilomètres, et rappelez-vous : nos gars sont opposés à la troisième plus grande armée d’Europe et à des formations nazies extrêmement motivées. Nous devons resserrer l’arrière, faire un repos élémentaire, entretenir le matériel, effectuer un tas d’actions imprévues.

Il n’est pas nécessaire de faire pression sur qui que ce soit, d’exiger des actions plus décisives ; des drapeaux de la victoire sur Mariupol, Sumy, Chernihiv, Kharkov, Odessa, et plus encore, l’inutile Kiev avec ses trois millions de citoyens paniqués et gonflés de propagande. Les objectifs de l’opération sont la stratégie et la tactique – dans cette toute nouvelle page de l’art de la guerre, la précipitation est inacceptable.

Mon camarade de classe à l’Académie m’a demandé hier dans un message :

  • Pourquoi l’aide militaire à l’Ukraine n’est-elle pas détruite dès son arrivée sur le tarmac ?
  • Pourquoi est-il même possible pour les transporteurs de l’OTAN de visiter l’espace aérien de l’Ukraine ?
  • Avez-vous l’impression que nos diplomates commencent à épuiser les efforts de l’armée ? … Toutes sortes de mauvaises pensées se promènent dans ma tête.

Selon le point numéro trois. Il n’y aura pas de relâche, tous les objectifs de l’opération spéciale seront atteints. C’est ce que répète catégoriquement chaque jour Lavrov, et ce que Poutine a annoncé hier. Le « pacificateur » français, Macron, est tout lessivé de sa médiation. Et Medinsky, dans Belovezhskaya Pushcha, se moque subtilement des métrosexuels de la délégation ukrainienne. Il n’y a personne à qui parler.

Regardez le courageux commandant en chef, Ze, comme il a l’air. Désintégration complète de sa personnalité sous l’influence de la drogue. Les Américains ne lui permettront pas de négocier et ses propres nazis le tueront. Leur tâche est différente ; détruire complètement le pays, le noyer dans le chaos, afin qu’il ne reste plus rien pour personne.

L’opération spéciale ne s’arrête pas, il n’y aura plus de retard. Chaque jour de retard nous nuit catégoriquement, des problèmes diplomatiques, politiques, économiques et militaires imprévus apparaissent. Seulement la vitesse et l’assaut, jusqu’à ce qu’à l’Ouest, on commence à évaluer la situation avec la tête froide.

A propos des transporteurs volants avec les symboles de l’OTAN livrant des armes. C’est impossible, le ciel au-dessus de la Nezalezhnaya et du sud de la Russie est fermé aux vols. Ils feront des livraisons terrestres depuis la Pologne. Et nous ne détruirons pas de tels convois d’« aide humanitaire ». Pourquoi, demandez-vous ? Mieux vaut poser une autre question : qui est exactement au pouvoir en Ukraine ?

Des nazis purs et simples. Ils ont pris des millions de civils en otage dans des villes sans couloirs humanitaires, ont poussé des gens terrifiés dans des caves et des stations de métro. Ils empoisonnent les gens avec des mensonges sur les « atrocités russes », les fusillades de masse, les exécutions, la violence, les bombardements en tapis. Ils placent des civils armés de mitrailleuses près des installations stratégiques de commandement et de contrôle. Comme à Kiev, dans le bâtiment du SBU, tout près de la cathédrale Sainte-Sophie.

Les conservateurs de Zelensky et les bataillons de Bandera mettent en scène une catastrophe humanitaire, quittent les villes et villages du Donbass et font tout sauter : ponts, sous-stations, stations de pompage. Souvenez-vous de la libération de l’Ukraine et de 1945, l’agonie du Troisième Reich. La citation du démoniaque, émise dans les ordres sur la destruction de toute l’infrastructure de l’Allemagne : « Si la guerre est perdue, il importe peu que le peuple meure. »

Il est utile de connaître l’histoire afin de prédire le comportement des nazis. Telle est l’idéologie, les normes sociales de vie, la vision du monde.

Ainsi, les colonnes militaires ne seront pas détruites pour trois raisons. Premièrement, il s’agit de trophées. Deuxièmement, les armes ne parviendront pas aux unités des forces armées ukrainiennes prêtes au combat et aux bataillons nationaux du Sud-Est ; les destinataires sont coincés dans des « chaudrons ». Troisièmement, tout sera transporté par des camions civils ordinaires, l’arrière-garde des unités des FAU est en pièce, détruit par des frappes.

Calculer et frapper les camions de conteneurs ? Oui, vous pouvez le faire. Il suffit de garder à l’esprit que toutes les routes menant aux postes de contrôle frontaliers avec « l’Europe bienveillante » sont encombrées de colonnes de voitures d’Ukrainiens en fuite sur des centaines de kilomètres. Le trafic y est terrible. Il y a des femmes et des enfants dans les voitures. Et la Pologne et la Hongrie n’ont pas déplacé les points d’inspection dans les profondeurs de leurs territoires, n’ont pas augmenté la capacité des points de contrôle avec du personnel supplémentaire.

Autrement dit, les gardes-frontières ukrainiens et leurs « collègues » font attendre les gens pendant des jours pour franchir la frontière. Commencez-vous à comprendre le scénario sur lequel Kiev et Washington comptent ? Ou pouvez-vous imaginer par vous-même le genre d’image télévisée que le « monde civilisé » tout entier attend ? Ils rêvent que des Russes assoiffés de sang se mettent à bombarder des voitures civiles… ou le chemin de fer.

Mais il est difficile de croire à de tels scénarios. C’est clair pour tout le monde, l’Ukraine est complètement perdue, aucune quantité d’armes ne l’aidera plus. Mais certaines pièces seront certainement livrées à Lvov, des mercenaires et des Banderistes idéologiques les recevront. Puis, en groupes, ils commettront des actes de sabotage, intimideront les administrations locales dans tout le pays, tenteront de perturber nos communications et nos lignes d’approvisionnement.

Mais ceci est une autre opération spéciale, une opération de police. Une opération que les Ukrainiens eux-mêmes sont capables de mener à bien avec un minimum d’aide russe, une fois qu’ils auront surmonté le choc. C’est leur terre, ils vivent ici. Annoncez une récompense de cinq mille dollars pour une dénonciation anonyme ; en un jour, ce sera la fin de tous les saboteurs et partisans. Voilà le genre de pays que c’est.

Mais nous le ferons plus tôt…

Je veux vous rassurer, pour le douzième jour nos gars opèrent dans une réalité opérationnelle et tactique différente, les pertes vont rapidement diminuer. Si auparavant il y avait un ordre strict de ne pas causer de dommages même hypothétiques aux civils, aux objets civils… aujourd’hui il a été modifié. En une phrase : « pas au détriment du personnel des unités ». En tant que militaire, je suis entièrement satisfait : maintenant les sensibilités humanitaires sont passées, le vrai travail va continuer.

Tirer sur une colonne, en réponse suivra tout le menu militaro-technique. De tels ordres ne fonctionnent que de cette façon. La population civile souffrira-t-elle ? Oui, certaines pertes sont inévitables, mais pas par notre faute. Nous ne prenons pas les villes d’assaut, selon les ordres, mais nous contournons ou agissons chirurgicalement avec des forces spéciales, comme à Kharkov. Avec l’utilisation de tactiques de combat urbain, jusqu’alors totalement inconnues, par des groupes de manœuvre de nuit. Parlons-en une autre fois.

Laissons les Ukrainiens se regrouper dans les villes, en digérant les Banderistes qui s’y sont installés et les « bataillons territoriaux » bernés par la propagande nazie. Qu’ils ne peuvent plus faire face aux pillards qui s’y trouvent, sans parler du « retour d’agression ». Ce n’est pas notre problème maintenant, aussi cruelles que puissent paraître ces paroles.

Le tournant final viendra après le nettoyage de Kharkov, le blocage ou la prise d’Odessa. Toutes les forces d’autodéfense héroïques des autres colonies se dissoudront d’elles-mêmes, les signes évidents d’une catastrophe humanitaire sont déjà visibles dans les villes encerclées. Le brouillard, lorsqu’il est complètement faux, se dissipe plus rapidement dans l’obscurité, la fraîcheur vivifiante et l’estomac vide.

La population n’est pas moralement prête à tenir jusqu’au bout. Les réseaux sociaux ukrainiens sont déjà remplis de messages provenant de lieux où les administrations locales sont restées après l’arrivée de l’armée russe, la nourriture est livrée sans problème, l’éclairage public est allumé, la police locale contrôle les rues. Avec chaque nouveau jour, la fausse hystérie va se calmer, la pensée va revenir dans les têtes hallucinées : et après ?

Les Banderistes encerclés vont-ils commencer à commettre des atrocités dans leur colère impuissante ? Eh bien, les Ukrainiens doivent aussi porter cette croix par eux-mêmes. Bien sûr, nous essaierons de tout faire pour sauver les enfants et les personnes âgées. Mais Poutine ne permettra pas de supporter des pertes importantes, pas pour cette guerre.

Ce n’est pas nous qui avons soulevé le démon de l’enfer, qui l’avons nourri, qui lui avons permis de s’emparer du pouvoir et des otages en la personne d’une nation entière. Ce n’est pas nous qui les avons armés et envoyés pilonner le Donbass, qui leur avons appris à haïr les Russes. L’indifférence et la complicité criminelles sont également un acte punissable. Pas par nous, par la vie elle-même.

Je suis d’accord pour dire qu’en certains points, c’est très cynique, mais c’est seulement du point de vue d’un civil. Pour une action militaire, c’est une autre réalité…

https://fr.sott.net/article/39558-L-avis-d-un-professionnel-sur-l-operation-speciale-en-Ukraine

à la Une

Laissez nous choisir

Il existe (Wikipedia) vingt-et-un vaccins contre le Covid.

Quatre sont autorisés en France : Pfizer, Moderna, AstraZeneca, Johnson & Johnson.

Parmi les interdits, trois sont chinois (Sinovac, Sinopharm et CanSino) deux russes (Spoutnik V et Spoutnik Light) et deux cubains (Abdala et Soberena).*

POURQUOI ?

Article :https://www.legrandsoir.info/ouvrez-ouvrez-la-porte-aux-vaccins.html

à la Une

Covid-19 : Injection chimérique transgénique – L’hécatombe post-vaccinale s’étend dans le monde

L’hécatombe est une réalité, les pseudo-vaccins ne sont fait que pour nous soumettre et éliminer nos anciens.

Édifiante analyse des données chiffrées et courbes de l’OMS du Dr Gérard Delépine, montrant les pics de contamination et de décès par le Covid-19 dans plusieurs pays qui ont le plus vacciné (Grande-Bretagne, Israël, Chili, …), après le commencement de la « vaccination » de masse ou plutôt de l’injection chimérique transgénique à ARNm.

Édifiant ! A faire circuler sans aucune modération…

Combien faudra-t-il de morts et d’accidents sévères pour que les dirigeants, l’OMS, les agences de santé FDA (Food and Drug Administration), EMA (Agence européenne des médicaments) entre autres, regardent les résultats avérés de cette pseudo-vaccination expérimentale dans le monde réel et en tirent les conséquences ?

Article :

https://aphadolie.com/2021/05/25/covid-19-injection-chimerique-transgenique-hecatombe-post-vaccinale-dans-le-monde/

à la Une

Menace voilée de Macron sur Brut?

Peut-être que je ne pourrai pas être candidat. Peut-être que je devrai faire des choses dans la dernière année, dans les derniers mois, dures, parce que les circonstances l’exigeront et qui rendront impossible le fait que je puisse être candidat. » Voilà ce que fut la réponse de Macron à la question du journaliste de Brut sur les élections présidentielles de 2022

Le 10 décembre, les petits soldats du ministère de la Vérité de France-info ont lancé l’anathème sur tous ceux qui osent exprimer une opinion différente de la version du gouvernement sur l’épidémie de Covid et sur tous ceux qui osent leur donner la parole comme Sud radio et André Berkoff qu’ils ont accusé de voyager « avec allégresse dans ce monde de désinformation ». Plus aveugles que le clergé catholique sur la disparition de la foi, ces fanatiques de la Pensée officielle ne comprennent pas pourquoi malgré, tous leurs efforts, « la galaxie fake-news est en expansion ». Qui sait quelle inquisition ils nous préparent pour en venir à bout…

Article
à la Une

Qui a crée le Coronavirus ?

La recherche d’un coupable maintenant est indispensable afin de faire en sorte qu’une once de vérité parvienne à nos oreilles.

Très récemment, le 12 mars, une figure officielle chinoise, celle du porte-parole du Ministère des Affaires Étrangères de la République Populaire de Chine, Zhao Lijian, a indiqué dans un discours que la Chine demandait à ce que les États-Unis indiquent officiellement quand est apparu chez eux le « Patient 0 », combien de personnes sont aujourd’hui infectées et dans quels hôpitaux ils se trouvent. « Il semble que ce soient justement des militaires américains qui aient amené l’épidémie à Wuhan. Soyez honnêtes ! Les États-Unis doivent nous donner des explications ! ».

L’accusation est parfaitement claire et, le plus important, n’est pas tout à fait fortuite.

Article : https://reseauinternational.net/qui-a-cree-le-coronavirus-cf-arme-biologique-americaine-de-2015/

à la Une

CIA Ils sont de partout (on le sait!!)

Les US continuent de recevoir des avertissements mais croyez vous que cela les affectent? Point du tout, ils continuent aveuglément leurs erreurs stratégiques et augmentent ainsi un conflit qui pourrait leur être fatal. L’essentiel pour eux étant que celui-ci se fasse en dehors du territoire us. Pauvres idiots indécrottables!!!

La nouvelle est si importante que nous devons l’écrire en courant le risque d’un démenti, même si pour l’instant elle est confirmée par des sources russes de renseignements non mieux identifiées. Et une petite énigme curieuse dans son histoire Wikipédia…

« Mike l’Ayatollah » ou « Prince Obscur », le célèbre et très dangereux Michael D’Andrea, Commandant de la Central Intelligence Agency de Langley (Virginie) pour les opérations au Moyen-Orient aurait été tué dans le crash de l’avion militaire de l’US Air Force qui s’est écrasé hier dans le centre de l’Afghanistan à bord duquel se trouvaient des officiers de la CIA et de la NSA (National Security Agency).

La mort de l’équipage a été rapportée par le porte-parole des Talibans, Zabihullah Mujah, qui dans une déclaration publiée quelques heures après l’accident (et rapportée par Il Giornale en Italie) a décrit l’incident comme suit : « Un avion américain spécial volait pour une mission de renseignement dans la région de Sadukhil, district de Dehk, province de Ghazni. Tout l’équipage de l’avion et plusieurs officiers supérieurs de la CIA des États-Unis ont été tués. L’épave et les corps des défunts se trouvent toujours dans la région ».

Article https://www.mondialisation.ca/le-chef-de-la-cia-au-moyen-orient-assassin-de-soleimani-et-traqueur-de-ben-laden-mort-a-bord-dun-jet-en-afghanistan/5641074

à la Une

Libye

Libye

Les rats quittent le navire

Comme il fallait s’en douter la révolte ne s’est pas fait attendre et l’armée qui occupait l’Est de la Libye fonce vers Tripoli à la vitesse grand V…

La Tunisie a arrêté deux groupes armés de mercenaires européens armés fuyant la Libye dont un groupe de Français portant des passeports diplomatiques et des armes de guerre.

Selon le ministère tunisien de la défense, le premier commando, composé de 11 personnes de différentes nationalités européennes dont des Allemands, a tenté de franchir la frontière maritime, dimanche 14 avril 2019, via des zodiacs. Tous ses membres ont été arrêtés à Djerba.

Il s’agissait d’une opération d’exfiltration commando classique.

Le second groupe est composé de 13 Français armés et dotés de matériel de communication cryptée. Ces derniers ont été arrêtes à bord de voitures à immatriculation spéciale (couleur rouge donc diplomatique) en provenance de Libye.

L’ambassade de France en Tunisie gérée par la DGSE, a tenté très maladroitement de maquiller les faits et les présenter comme un simple déplacement de diplomates à Ben Guerdane…avec des soudards tatoués armés de fusils de sniper, des charges d’explosifs C4 et des grenades ! La version ne passe pas du tout.

https://reseauinternational.net/libye-des-agents-francais-et-europeens-armes-fuient-la-tripolitaine-ou-comment-les-rats-quittent-le-navire/

à la Une

La Révolution en route ?

Le capitalisme est en fin de vie et il ne tient qu’à nous,le peuple,d’en finir une bonne fois pour toute!

Il est déterminant que chaque citoyen, réclamant cette réforme profonde des conditions de notre vie en commun, comprenne, dans ce nouveau paradigme, la nécessité de bouleverser ses conceptions liées à l’argent, à la marchandise, à la richesse, à la propriété et qu’il adopte la nouvelle dynamique des « Communaux Collaboratifs ».

Retrouver la souveraineté perdue est essentiel. Le temps est enfin venu de découvrir une pratique de la citoyenneté participative. Reprendre en mains la vie politique de la Nation et trouver enfin ce que signifie la responsabilité démocratique est essentiel. Le capitalisme est en fin de vie et il ne tient qu’à nous,le peuple,d’en finir une bonne fois pour toutes!

Article :https://www.mondialisation.ca/lavenir-de-la-resistance-et-son-objectif-reel-au-dela-des-apparences/5632647

à la Une

Aux origines de Thanksgiving…

Manger et mourir le ventre plein!

La bataille de Little BigHorn tient en quelques phrases ;

Au matin du 25 juin 1876, le général américain George Armstrong Custer tombe dans une embuscade tendue par 2500 guerriers sioux aux ordres du chef Sitting Bull.

Celui-ci n’était pas présent sur le champ de bataille mais il avait convaincu ses hommes de l’opportunité de l’attaque après avoir lui-même exécuté une danse extatique.

Les 285 hommes du détachement de cavalerie se font proprement massacrer par les Indiens près de la rivière de Little Bighorn, dans le Montana.

Cet épisode cruel des guerres indiennes va profondément bouleverser l’opinion américaine en raison de la mort, non des Indiens mais de ceux qui avaient mission de les tuer.

https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/02/03/aux-origines-de-thanksgiving/

Conséquences du style de vie bourgeois

J’ai adoré ce texte, en espèrant qu’il en sera de même pour vous …

Extrait :

Ce que nous découvrons est si ahurissant mais si…réaliste, qu’il faut un tout petit peu appuyer sur les formulations. Afin de transmettre vraiment clair et haut…

La Destruction de la vie économique Locale juste pour le…loisir des bourgeois…imméritants…Oui ils ne « méritent » pas leur situation, n’en assumant pas les devoirs, ils ne méritent que les plus tonitruantes engueulades. Tellement ils en tiennent une couche ! Voici comment ? Pour les résidences « secondaires » (non… essentielles donc) les habitants locaux ne peuvent plus accéder à un immobilier…normal. Tout est donc pris en otage par la démence-Paris… Pour leurs activités et l’essentiel de leur vie, ils vont devoir tuer l’air en se tapant des centaines de km de routes. Tant de kilomètres pourtant évitables…

Oui la convergence de tous les dommages vient de ce que nous décrivons comme la très grave « maladie bourgeoise de déréalité » (ces adolescents immatures à vie). Tout pour le divertissement chez ces…dangereux irresponsables. Tout pour que ces benêts cassent tout. Irruption du réel ? Suffit de décider que l’économie LOCALE – de toute première nécessité – passe en tout premier et les parisianistes lunatiques la ferment…Et l’incohérente démence macroniste ne serait plus ! https://reseauinternational.net/et-les-graves-consequences-du-style-de-vie-bourgeois/

Campagne d’intimidation en cours

On a entendu, on entend toujours Macrounet et ses acolytes nous dire que la Chine, la Russie, enfin tout ce qui n’est pas leur europe, être des dictatures indignes d’être représenté à l’échelon mondial. Le pas est franchi depuis belle lurette et avec ce qui se passe en ce moment nous avons réussi à franchir une étape dans la répression policière!!

Selon nos informations, la police nationale procède actuellement à une campagne perlée de convocations de certains soignants suspendus pour les interroger sur leur position concernant le vaccin. Pour l’instant, les conditions dans lesquelles cette campagne se déroulent sont encore obscures. Mais le mode opératoire paraît assez simple : la police convoque les suspendus officiellement pour un simple entretien, en précisant que c’est une formalité qui ne nécessite pas la présence d’un avocat. 

Lors des entretiens, les policiers interrogent les personnes sur les raisons pour lesquelles elles ne veulent pas être vaccinées. On signale des cas où les policiers ont interrogé les soignants suspendus sur leurs opinions politiques. 

Une partie de l’interrogatoire porte sur un éventuel exercice illégal de la profession depuis la suspension. 

https://lecourrierdesstrateges.fr/2022/11/10/alerte-des-soignants-suspendus-discretement-convoques-par-la-police/